Choisir le meilleur isolant pour sa toiture

Quels sont les meilleurs isolants pour sa toiture ?

Lors de l’acquisition d’une maison ou d’un appartement à rénover ou après plusieurs années d’occupation de celui-ci, il est tout à fait naturel de s’interroger à propos des travaux d’isolations nécessaires pour accéder à un maximum d’économie d’énergie

Afin de vous aider au mieux dans le choix de vos isolants et des surfaces à isoler thermiquement, nous allons vous détailler ci-dessous toute l’information nécessaire pour vos travaux d’isolation.

Comment isoler sa toiture ?

Il existe deux solutions pour les travaux d’isolation d’une toiture ; soit en isolant la toiture dans le cas de combles aménagées, soit isoler le plancher du grenier dans le cas de combles à l’abandon. 

Si les combles sont inutilisés (à l’abandon) et non chauffées, alors isoler le sol de celle-ci est envisageable et même optimal pour augmenter les potentielles économies. Ceci est possible avec de la cellulose, de la laine de verre ou de roche soufflée, ainsi qu’avec des panneaux ou de la mousse de PUR. 

Si les combles sont chauffés et donc utilisés ; il est nécessaire d’isoler la toiture en pente avec des rouleaux de laine de verre ou de roche. Dans le cas d’une toiture plate, il est conseillé d’utiliser des panneaux de polystyrène extrudé (XPS). Cela afin d’éviter des déperditions de chaleur. 

Principaux types de matériau isolant

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • La laine de bois
  • La laine minérale soufflée
  • La ouate de cellulose
  • Le polyuréthane
  • Le polystyrène expansé
  • Le polystyrène extrudé

Isoler sa toiture permet d'économiser 30% d'énergie

La chaleur se dirigeant vers les hauteurs, il est indispensable de la garder dans l’habitat.

L’isolation de sa toiture semble tout à fait opportune quand on souhaite réduire sa facture d’énergie en se dirigeant vers des travaux de rénovation d’isolation de son habitation. 

L’isolation de la toiture d’un logement permet de faire des économies de 30% d’énergie, cette économie est d’autant plus importante quand on la couple avec une autre isolation. 

Voici les différents types d’isolants permettant d’isoler une toiture ou des combles à l’abandon 

La laine de verre pour l’isolation des combles


Obtenue par un processus d’ingénierie de fusion, centrifugation et de soufflage de verre de récupération, le verre forme alors un matelas de laines qui gardent l’air passant au travers. L’isolation des combles est aisée puisque la laine de verre se présente sous formes de rouleaux ou de flocons à souffler sur les parois de surfaces planes dans le cas de rouleaux. 

Avantages : Elle a une capacité d’insonorisation et d’amorti des chocs, elle est ininflammable, imputrescible, maniable et facile à poser dans n’importe quel bâtiment.

Inconvénients : elle est très irritante, même si des progrès ont été faits. La pose nécessite le port d’un masque et de gants. Elle nécessite la pose d’un pare-vapeur pour réguler l’humidité intérieure.

Son coût

 à partir de 8€/m2

 pour de l’isolant de 18 cm d’épaisseur afin d’atteindre 4 ,5 m²K/W qui est la résistance thermique minimum requise pour une bonne isolation et un confort optimal.

La laine de roche pour la toiture 

La laine de roche est conçue à partir de roche basaltique. Son processus de fabrication est quelque peu similaire à sa voisine, la laine de verre. La laine de roche est disponible sous forme de panneaux ou de rouleaux et se pose de la même façon que la laine de verre, sur les parois de surfaces planes. 

Avantages : Elle offre une meilleure isolation phonique que la laine de verre et est un bon isolant thermique pour le logement. 

Inconvénients : elle est très irritante, même si des progrès ont été faits. La pose nécessite le port d’un masque et de gants. Elle nécessite la pose d’un pare-vapeur pour réguler l’humidité intérieure.

Son coût

 à partir de 15 € / m²

prestation de l’installation sur la toiture incluse.

La laine de bois, un isolant écologique

La laine de bois est le meilleur compromis pour les personnes se souciant du recyclage et de l’impact carbone de leur maison. 

Le panneau de laine de bois est souple ou semi-rigide. Il est intégralement composé de bois recyclé et ses panneaux font de 30 à 60 Kg/m3. Ceux-ci s’adaptent à tout types de toitures irrégulières.  Il existe également des panneaux en fibre de bois, plus lourds et plus dense. Il est de plus possible de s’adresser à des fabricants qui substituent les liants et adjuvants de la laine par des produits plus naturels et biodégradables (amidon, …).

Avantages : très bon isolant thermique et acoustique qui s’adapte à tous les types de toiture. La laine de bois laisser respirer les murs et contribue à la construction d’un habitat sain.

Inconvénients : son prix élevé 

Son coût

 à partir de 15 € / m²

+ la prestation de l’installation par un professionnel.

La laine minérale soufflée pour toits et combles

Le soufflage est utilisé quand l’isolation des combles perdus des maisons neuves ou à rénover est nécessaire. A l’aide d’une cardeuse, la laine minérale est soufflée dans les combles sur toute la surface de manière homogène et efficace. 

Cette méthode est réservée aux professionnels équipés, mais il est également possible de louer la souffleuse, ce qui n’est pas conseillé pour une isolation optimale.

Avantages : La projection homogène réduit les « ponts thermiques » et garantit une très bonne qualité d’isolation. L’isolant bouche l’ensemble de l’espace que des rouleaux standards auraient du mal à couvrir. Pratique pour les endroits difficiles d’accès dans le logement.

Inconvénients : le prix de cet isolant, installé par des professionnels, est conséquent. D’autant plus qu’une machine spécifique doit être utilisée pour ce genre d’isolant. On ne peut pas l’utiliser pour les intérieurs habités pour vivre car les flocons se dispersent dans l’air. 

Son coût

 à partir de 20 € à 30 € / m²

+ compter également les travaux de colmatage, pose de plaques, faux-plancher.

La ouate de cellulose pour vos combles perdus

La ouate de cellulose est issue d’un matériau recyclé : le papier journal. Cet isolant est parfait quand il s’agit d’isoler des toitures étroites, il est présenté en vrac, en panneaux ou en rouleaux et s’adapte très bien aux espaces creux. 

Avantages : Matériau écologique et durable dans le temps, offrant une très bonne isolation thermique et phonique.

Inconvénients : Inflammable bien qu’ignifugé, elle retarde cependant les incendies car l’isolant se couvre de carbone au contact des flammes, ce qui ralenti la propagation du feu et de la chaleur. 

Son coût

 à partir de 10 € à 15 € / m²

+ compter également les travaux de colmatage, pose de plaques, faux-plancher.

Quelles sont les autres types d'isolants pour votre toiture ?

Après avoir présenté les plus isolants les plus couramment utilisés, voici trois matériaux supplémentaires qui pourraient vous intéresser.

Le polyuréthane (PUR) pour le toit

Le polyuréthane est un alliage alvéolaire renfermant un gaz plus isolant que l’air. Il est présenté sous forme de panneaux. Il peut être utilisé en isolation extérieure ou de chapes ainsi que sous la forme de mousse pour les joints de calfeutrement pour les toitures et greniers. Son prix : 25 à 30 € du m², pose comprise. Il faut penser à suivre les conseils d’un professionnel pour la pause, quitte à la faire faire par une entreprise spécialisée. 

Le polystyrène expansé pour les combles

Le polystyrène expansé est produit à partir de pétrole brut. C’est un alliage de billes par compression lors d’un moulage visant à emprisonner l’air sec immobile. Présenté sous forme de panneaux, il est idéal pour une pause sur des sous-toitures accessibles ou sur le plancher de greniers. Son prix : environ 20€ du m²

Le polystyrène extrudé (XPS)

Le polystyrène extrudé est lui aussi produit à partir de pétrole brut. Sous la forme de panneaux, lui aussi est utilisé de la même façon que le polystyrène expansé, cependant, il est de meilleure qualité que son voisin. Son prix : à partir de 23€ pour un coefficient de 4,5m²K/W apportant un confort optimal. 

Quelles sont les autres surfaces à isoler dans sa maison ?

Après avoir isolé vos combles perdus, vous pouvez encore économiser sur votre facture énergétique en choisissant d’isoler les éléments suivants 

travaux de rénovation

  • Les fenêtres et ouvertures  : pensez au double vitrage  pour empêcher vos pièces de refroidir durant les saisons les plus froides.
  • Sols et sous-sols  : empêchez l’air froid de s’infiltrer dans vos sols en calant des panneaux de laine de bois….
  • Murs : les murs en pierres et les murs en plaques de plâtres doivent être isolés
  • Extérieurs : isoler par l’extérieur, une technique  coûteuse mais néanmoins très efficace pour gagner en confort !

Comment financer mes travaux d'isolation ?

les coûts d’un chantier d’isolation peut vite dépasser le budget prévisionnel.

Heureusement, il existe des aides mises en place par le gouvernement pour financer en partie les travaux.

Energie Végétale vous suggère également de bénéficier du prêt à taux zéro de Franfinance, notre partenaire, et vous accompagne dans la constitution de votre dossier de financement.

Choisir le meilleur isolant pour sa toiture
Partagez ce contenu
Retour en haut