economie agricole

Comment l’énergie végétale soutient l’économie agricole

Tout le monde connaît aujourd’hui le bioéthanol ? Une énergie végétale issue de la betterave, adoptée massivement par les consommateurs, et utilisée dans les moteurs à essence.

La production de biomasse (valorisation des déchets et des cultures végétales) se présente comme une solution incontournable non seulement pour réduire notre empreinte carbone, mais aussi pour revitaliser les économies locales et soutenir les agriculteurs.

Encourager la production de cultures végétales, un axe crucial de développement économique pour nos régions

L'économie agricole

En encourageant la production de cultures énergétiques sur les territoires ruraux en France et en soutenant les agriculteurs ruraux, la biomasse offre de nouvelles opportunités agricoles

Elle renforce également la sécurité alimentaire et contribue à la prospérité économique des communautés rurales.

Quelles sont ces nouvelles opportunités agricoles ?

Les exploitations agricoles rurales voient leur avenir transformé grâce à la production de biomasse. Les déchets agricoles désormais sont valorisés. En effet, en produisant des combustibles végétaux, et en les revendant à des usines de production d’énergie renouvelable, les agriculteurs trouvent une nouvelle voie de développement économique. Ils participent de ce fait à la transition énergétique et favorise l’économie circulaire. La stratégie nationale et européenne tend vers cet objectif.

Ainsi, la culture dédiées à la production énergétique, telles que les miscanthus, saules ou encore la betterave et le colza, ouvre de nouvelles perspectives économiques pour les agriculteurs.
Par ailleurs, la diversification des produits agricoles permet de générer des revenus supplémentaires et de s’adapter à la nouvelle demande mondiale et européenne

Les cultures végétales, ces matières premières transformées en agrocarburants et biocombustibles :

  • colza et emag de colza
  • betterave
  • miscanthus
  • saules
  • canne à sucre
  • maïs
  • oléagineux
  • bouses
  • lisiers

La Région Grand Est : leader Européen de la production végétale !

En 2023, 52 acteurs représentatifs de la bioéconomie régionale se sont réunis pour structurer et appliquer le contrat de filière « Biotechnologies industrielles et chimie du végétal », conclu pour la période 2024-2028. Ces acteurs constituent la force régionale du Grand Est de la France, atouts incontournables pour favoriser et faire émerger la bioéconomie et développer les bio raffineries.

bioeconomie-economie-agricole

Pourquoi encourager la diversification de cultures végétales ?

En 2020, la France comptait 416 054 entreprises dans le domaine agricole, chiffre en baisse depuis plusieurs années.

La production de cultures énergétiques pour la biomasse présente plusieurs avantages pour les agriculteurs ruraux.

1. Un avantage de rentabilité

Premièrement, c’est une véritable alternative rentable aux cultures traditionnelles, notamment dans les régions où la rentabilité agricole est limitée.

2. Un avantage de qualité

De plus, diversifier les cultures, on le sait, va contribuer à l’amélioration de la qualité des sols, en alternant le type de plantations.

qualité des sols agricole

3. Un avantage à long terme

La production de biomasse crée des opportunités de collaboration entre les industries agricoles et énergétique, industries de la chimie verte.

Les agriculteurs locaux peuvent signer des contrats à long terme avec des usines de production d’énergie, leur assurant un revenu stable et prévisible.

vision à long terme agriculture

Impact économique et social à long terme : la souveraineté énergétique en jeu et des emplois à la clé.

La filière bio économique représente en France, 1.9 million d’emplois. 

Création d'emplois en milieu rural

La filière bio économique représente en France, 1.9 million d’emplois. Le recensement agricole de 2020 avait établi un chiffre de 496 000 exploitations agricoles, réparties sur le territoire français.

Et à l’échelle locale, la production de biomasse a un impact économique et social durable. Elle génère des emplois locaux tout au long de la chaîne de valeur, du semis des cultures végétales à leur transformation en énergie finale, en biocombustibles et ou biocarburants.

Indépendance énergétique pour nos réseaux de chaleur

Deuxième effet notoire et non négligeable, produire l’énergie en France, grâce aux sols agricoles, réduit la dépendance aux importations d’énergie et stimule la souveraineté énergétique des communautés rurales. Diminuer la dépendances aux énergies importées stabilise les dépenses et permet de créer des scénarios pour l’avenir plus pérennes.

Comment l'énergie végétale soutient l'économie agricole et rurale, et les agriculteurs.

L’Énergie Végétale regroupe 3 produits innovants fabriqués par EuropeEnergie Distribution France, réseaux de distributeurs d’énergie combustible.

Carat Végétal : Carat Végétal est un liquide de chauffage écologique, produit en France à partir de colza, une ressource renouvelable.

Logo-HORUS-Végétal
Horus Végétal : Horus Végétal est un biocarburant écologique, produit en France à partir de colza et emags.
logo-ti-bois-vegetal

Ti’Bois Végétal : Ti’Bois Végétal est un pellet 100% produit en France par EuropEnergie DIstribution France.

L’entreprise a également mis en place une compensation carbone réfléchie pour chaque transport : les distributeurs du réseau Europenergie Distribution France sont partenaires de ECO TREE. et participent à la reforestation responsable et éthique de nos territoires.

Pour conclure, le secteur agricole a toujours été  innovant  et soucieux de répondre aux besoins  humains de se chauffer et se nourrir. La gestion des matières organiques reste un savoir-faire séculaire et toujours renouvelé.

Logo Energie Végétale

L'équipe de Energie Végétale

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller dans l'achat de pellets et de biocombustibles.

Retour en haut