Panorama des énergies renouvelables

Panorama Des Énergies renouvelables et non renouvelables

Panorama des énergies renouvelables

La France s’est hissée dans le top 10 des pays ayant réalisé le plus d’avancées en matière d’énergie renouvelable en 2018. Pour autant, tout le monde n’avance pas à la même vitesse. Quels seront les pays les plus vertueux en 2019 et ceux où les énergies renouvelables seront le plus employées dans le monde pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Energie Renouvelable

Transformer nos modes de consommation et production

33 milliards de tonnes de CO2 ont été émis en 2018 à cause de la production d’énergie selon l’Agence Internationale de l’Énergie. Nos pays sont en face d’un dilemme crucial : ils ont besoin de consommer de l’énergie pour alimenter leur économie et ils sont dans l’obligation de transformer leur mode de consommation et de production pour assurer la transition écologique. Face à l’épuisement des ressources énergétiques, ils n’ont plus d’autre choix que de trouver des alternatives.

Jusqu’à présent, nous utilisions majoritairement des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) polluantes. Depuis 1970, elles sont responsables de 78% des émissions de carbone et les gisements connus ne sont pas inépuisables, même si c’est à long terme. A contrario, les énergies renouvelables sont durables, renouvelables, écologiques et décentralisables. Elles sont la solution idéale pour permettre à chaque pays d’obtenir sa totale autonomie énergétique dès l’instant où il est en mesure de la stocker, rendant caduques les batailles de devises euro/dollar et la conjoncture macro-économique liée aux approvisionnements. Devant tous les avantages liés à l’usage des énergies renouvelables, on est en droit de montrer une certaine impatience pour les substituer à celles que nous employons quotidiennement.

Une production d’énergie solaire multipliée par 500 en 30 ans

Selon le  rapport de l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie), les énergies renouvelables représentent 16.4% de la consommation finale d’énergie dans le monde, soit moins de 1% de plus qu’en 1990 (15.5%). Un pourcentage qui peut laisser perplexe sur la rapidité à laquelle elles croissent dans le monde. Pourtant, cette progression n’est pas si médiocre. Alors que certaines énergies renouvelables ont baissé d’autres ont réellement progressé. Le bois est moins utilisé en 2019 qu’en 1990 tandis que les énergies éoliennes, solaires et hydro électriques se sont beaucoup développées. La production d’énergie éolienne a été multipliée fortement en vingt-cinq ans, passant de 3.4 TWh à 790 TWh. Idem pour l’énergie solaire qui est passée de 0.58 TWh à 279 TWh en 2016.

Une progression peu homogène dans le monde

Seul bémol à cette augmentation de production, elle n’est pas uniforme partout dans le monde. L’Europe est le continent qui produit le plus d’énergie renouvelable avec un taux de 17%. L’Amérique du Sud aurait des leçons à donner. Ses importantes installations hydroélectriques lui permettent de produire 42% d’énergie renouvelable. Bien loin devant les USA avec un taux de 10% et l’Inde et la Chine avec des plafonds respectifs de 11% et 10%.

En 2016, les énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie se répartissaient ainsi :

  • Biomasse et déchets : 11.6%
  • Hydroélectricité : 3.1%
  • Éolien : 0.7%
  • Géothermie et solaire thermique : 0.5%
  • Solaire photovoltaïque : 0.2%

Mais cette répartition dépend fortement des conditions climatiques et géographiques locales. Beaucoup de vent et de soleil favorise les installations photovoltaïques ou éoliennes. Un pays avec de nombreux cours d’eau développera plus aisément l’hydroélectricité.  De grandes disparités se constatent à l’échelle des pays.  Le Canada, la Norvège ou l’Islande produisent une grande part de leur électricité renouvelable à partir de l’hydroélectricité, étant dotés naturellement de ressources hydrauliques.

D’autres pays, comme l’Allemagne ou l’Espagne, priorisent l’énergie éolienne. Les pays côtiers se tourneront vers l’énergie marémotrice tandis que l’Océanie, la Nouvelle-Guinée ou la Californie privilégient la géothermie. Toutefois, l’énergie hydroélectrique demeure l’énergie renouvelable la plus produite au monde.

En France, 12% de la production électrique est produite par l’hydroélectricité et représente le plus gros pourcentage d’énergie renouvelable du pays hormis la biomasse. Toutes énergies renouvelables confondues, leur consommation a cru de 67% depuis 1990.

Quels développements pour les énergies renouvelables ?

Les évolutions technologiques et la prise de conscience écologique sont propices au développement des énergies renouvelables partout dans le monde où elles atteignent actuellement environ 16,4% de la consommation. 255 milliards d’euros en 2018 selon les sources Bloomberg New Energy Finance ont été investis dans l’électricité renouvelable. Une impulsion renouvelée à cette hauteur de financement pour la cinquième année consécutive et qui montre l’intérêt des industriels, investisseurs, pouvoirs publics et consommateurs pour les énergies renouvelables, représentant 64% des capacités électriques en 2018. Selon l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie), l’énergie renouvelable devrait répondre à 30% de la demande électrique globale et 12% pour les besoins de chauffage. Dans les pays européens, elle devrait répondre à 20,5% de la demande énergétique. Une hausse constatée sur tous les continents puisque la Chine pronostique une augmentation de 16% et l’Inde de 51%. A l’échelon national français, la Loi de Transition Énergétique fixe comme objectif d’atteindre 32% d’énergies renouvelables d’ici 2030.

Incontestablement les énergies renouvelables se développent dans tous les pays. Qu’elles soient d’origine solaire, éolienne, hydroélectrique ou qu’il s’agisse de bioénergies, toutes profitent de cet élan devenu une priorité vitale. Et vous, quels sont vos projets ? Changement de chaudière, travaux de rénovation ? Consultez nos offres, nous vous aidons à réaliser vos projets.

Panorama des énergies renouvelables
Partagez ce contenu
Retour en haut